Un service d’approvisionnement performant, c’est payant!

Au Québec et au Canada, encore trop de dirigeants d’entreprises n’investissent pas suffisamment dans leur service d’approvisionnement. « Grave erreur! », selon le spécialiste en approvisionnement stratégique Richard Morrisseau, FCPA, FCMA, qui donne aussi notre formation Évaluez la performance du service d’approvisionnement.

« L’approvisionnement, c’est le département qui génère le plus d’économies et le plus de retour sur investissements » affirme monsieur Morrisseau. Le spécialiste explique qu’un service d’approvisionnement performant, en plus d’aller au-delà des besoins immédiats de l’entreprise, va s’occuper de planifier la demande et regrouper les achats afin d’en négocier les prix. « J’ai déjà été impliqué avec une grande entreprise québécoise qui compte six filiales et qui a un chiffre d’affaires de sept milliards de dollars. Cette compagnie n’avait aucun département d’approvisionnement stratégique. Une fois l’analyse des achats effectuée, nous avons regroupé les achats qui ont générés des économies de plus de 50 millions de dollars. Tout le monde en est sorti gagnant, la maison mère et les filiales », raconte Richard Morrisseau. Payant!

Un service d’approvisionnement performant va également contribuer à la création d’innovation, notamment en tissant des alliances stratégiques avec certains fournisseurs. « En tant qu’acheteur·euse, on est un·e client·e pour les fournisseurs. Et souvent, ces fournisseurs comptent aussi nos compétiteurs parmi leurs client·e·s. Ils sont donc une source d’information incroyable. Ils peuvent nous dire ce qui se passe dans le marché et nous faire des suggestions. » souligne le formateur chez ÉTS Formation, qui ajoute avec conviction que « l’approvisionnement, c’est hyper stratégique! »

La formation, le nerf de la guerre
Vouloir un service d’approvisionnement performant est une chose, trouver la main d’œuvre pour le mettre sur pied en est une autre. « En effet, au Canada, la formation en approvisionnement est déficiente alors qu’en Europe, en Asie, aux États-Unis, il existe des programmes universitaires complets en approvisionnement dans plusieurs universités et ce, depuis 100 ans! Au Canada, pour une raison qui m’échappe, il n’y a aucune université qui offre un baccalauréat en approvisionnement. Ça fait en sorte qu’au Canada, beaucoup d’entreprises sont en retard sur les meilleures pratiques par rapport au reste de la planète », souligne Richard Morrisseau.

Pas étonnant que 76 % des gens qui travaillent en approvisionnement au pays ont appris sur le tas, ce qui laisse seulement 24 % d’employé·e·s adéquatement formé·e·s, dont la plupart viennent de l’étranger.

Au-delà de la formation
Initiative, curiosité, leadership, résistance au stress : les compétences nécessaires pour travailler en approvisionnement sont nombreuses. « Ce n’est pas monsieur et madame tout le monde qui peut faire ce travail », souligne monsieur Morrisseau.

Un bon département d’approvisionnement regroupera des travailleurs·euses ayant une grande diversité d’expertises. « Ça prend des connaissances extrêmement pointues en finances, c’est une des raisons pour lesquelles on retrouve beaucoup de comptables. On retrouve aussi beaucoup d’avocat·e·s, parce qu’il faut rédiger les contrats. Beaucoup d’analystes, parce qu’ils sont habitué·e·s de faire des analyses de données très complexes. Il y a aussi des gestionnaires de projets, beaucoup d’ingénieur·e·s, etc. », énumère l’expert. Bref, c’est un métier passionnant et enrichissant!

On ne compte que très peu d’expert·e·s en approvisionnement au Canada formé·e·s selon les meilleures pratiques. C’est nettement insuffisant, compte tenu des besoins. En attendant, si vous êtes un·e gestionnaire d’une équipe d’approvisionnement, pourquoi ne pas vous inscrire à la formation de Richard Morrisseau? Inscrivez-vous ici!

À noter que nous pouvons aussi développer un parcours sur mesure en fonction de vos besoins et vous proposer des formations pour des groupes privés.

Sur le même sujet :
Approvisionnements : outils et stratégies de base
Approvisionnements : outils et stratégies avancés
Les appels d’offres qualitatifs en marché public
75 façons de réduire et d'optimiser ses inventaires
Gestion d'un parc de véhicules : concepts de base