Les contaminants infectieux aéroportés : stratégies pour contrôler la transmission dans les bâtiment

Description de la formation

L'ampleur du risque lié aux agents pathogènes en aérosol est devenue de plus en plus évidente, en particulier pendant la crise de la COVID. Ces risques sont particulièrement élevés dans les bâtiments fermés. Les stratégies d'atténuation des risques disponibles comprennent les interventions pharmaceutiques, les contrôles non techniques ainsi que les contrôles techniques.

Les contrôles techniques permettent de réduire le risque d'exposition aux aérosols infectieux. Des modifications à l'exploitation des bâtiments, y compris le fonctionnement des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation, ainsi que les technologies de désinfection peuvent limiter la transmission des aérosols infectieux et réduire l’exposition des occupants.

Cependant, et compte tenu des multiples modes et circonstances dans lesquels la transmission se produit, les stratégies de prévention et d'atténuation des risques nécessitent une collaboration entre les concepteurs, les propriétaires, les exploitants, les hygiénistes industriels et les spécialistes de la prévention des infections.

Cette formation permettra aux participants de mieux comprendre les mécanismes de la transmission des aérosols infectieux ainsi que les différentes mesures de contrôles et d’intervention qui peuvent être appliqués dans les bâtiments afin de minimiser l’exposition des occupants.

Objectifs pédagogiques

À la fin de cette formation, vous serez en mesure de :

  • identifier des mécanismes de transmission des infections dans les environnements intérieurs entre une source et un individu susceptible.
  • expliquer le rôle clés de la ventilation et les systèmes de ventilation pour atténuer les risques d’exposition des occupants aux aérosols infectieux.
  • proposer et d’appliquer les mesures appropriées afin de réduire la transmission potentielle des aérosols infectieux dans l’environnement intérieur.

Méthodologie

Plusieurs méthodes d’apprentissage et outils didactiques permettant de mesurer votre progrès et votre intégration des concepts par les participants sont utilisés tout au long de la formation.

  • Exposé
  • Travail d’équipe
  • Étude de cas

Clientèle visée

Ingénieurs et ingénieures, gestionnaires d'édifice public/institutionnel, gestionnaires de système de ventilation, consultants et consultantes en ingénierie, architectes, techniciens et techniciennes, hygiénistes industriels et industrielles, membres d'un comité de santé et de sécurité au travail

À savoir lorsque cette formation est en ligne

Nos formations en ligne sont diffusées sous forme de classes virtuelles interactives et nous travaillons avec la plateforme Zoom.

Vous devez avoir un ordinateur avec un bon accès à Internet ainsi qu'une caméra, un micro et des haut-parleurs afin de participer à la formation. Pour faciliter les échanges avec le formateur ou la formatrice et les autres participants et participantes, ainsi que pour être en mesure de participer au volet pratique de la formation, la caméra doit être fonctionnelle et ouverte tout au long de la formation, à défaut de quoi votre participation pourrait être refusée.

    Nature du problème

    Les aérosols infectieux

    Mécanismes de transmission des aérosols infectieux dans l’environnement intérieur

    Facteurs affectant le risque d'infection respiratoire

    Les contrôles techniques : Stratégies pour réduire la transmission et l’exposition aux aérosols infectieux

    ­ La ventilation

    ­ La filtration

    ­ Le rayonnement ultraviolet

    ­ Effets de la température et de l'humidité

    Les contrôles non techniques pour la transmission des aérosols

    Recommandations actuelles en matière de CVC pour réduire le risque de transmission dans les bâtiments

    Etudes de cas (présentations des résultats des études scientifiques récentes)

Wafa Sakr

Wafa Sakr

Wafa Sakr Ing., Ph.D

Ingénieure et titulaire d'un doctorat en qualité de l'air, d’une maîtrise M. Sc. ainsi que d’un diplôme d'études supérieures spécialisées en environnement, Wafa œuvre dans le domaine de l'environnement depuis 27 ans. Actuellement, elle occupe le poste d’ingénieure principale et de directrice au sein d’une compagnie destinée à fournir des services techniques de haut niveau, dans le domaine de la qualité de l’air intérieur aux milieux résidentiels, commercial et institutionnel. Ses principaux champs d'expertise portent notamment sur l'investigation de la qualité de l'air intérieur, l'identification des sources de pollution, les mesures et l'échantillonnage des différents polluants ainsi que les recommandations de solutions afin d'améliorer la qualité de l’environnement à l’intérieur des bâtiments.