L’économie circulaire : à la portée de tous et toutes!

L’économie circulaire, ça vous dit quelque chose? Si vous pensez que ce concept est réservé aux responsables du développement durable de grandes organisations, détrompez-vous! La formation Économie circulaire : transformez votre organisation pour plus de performance offerte à l’ÉTS cet automne vous prouvera que ce concept est à la portée de tous·tes… et que tout le monde gagne à l’intégrer à ses pratiques!

Telle que définie par le Pôle québécois de concertation sur l’économie circulaire, l’économie circulaire est « un système de production, d’échange et de consommation qui vise à optimiser l’utilisation des ressources à toutes les étapes du cycle de vie d’un bien ou d’un service, dans une logique circulaire, tout en réduisant l’empreinte environnementale et en contribuant au bien-être des individus et des collectivités. »

En d’autres mots, l’économie circulaire, c’est de repenser les besoins et les stratégies pour réduire son empreinte environnementale et sociale avec un objectif durable, le tout dans une approche circulaire. « Une fois que tu as repensé un besoin, tu vas faciliter la mise en œuvre des stratégies subséquentes, et ainsi optimiser le produit ou le service correspondant selon la pensée cycle de vie. Par exemple, concevoir un hôpital qui pourra être transformé en hôtel dans 15 ans grâce à une conception modulaire », explique Stéphanie Jagou, co-formatrice de la formation Économie circulaire : transformez votre organisation pour plus de performance et responsable à la formation au Centre d'études et de recherches intersectorielles en économie circulaire (CERIEC).

De linéaire à circulaire, un changement gagnant
L’économie actuelle est davantage basée sur un mode linéaire que circulaire, c’est-à-dire qu’une matière première est extraite pour en faire un produit qui sera utilisé puis jeté. Avec l’économie circulaire, fini l’obsolescence programmée, chaque ressource ou produit est utilisé à son maximum.

Pour les entreprises, les avantages d’adopter les stratégies de l’économie circulaire – donc de prendre le moins possible de ressources vierges et de ne pas jeter – sont nombreux. Parmi ceux-ci, les occasions d’affaires. « Par exemple, si j’ai une entreprise qui a des équipements qui ne roulent pas toute la journée, est-ce que je pourrais louer ces machines à une entreprise voisine et ainsi en tirer profit? Si une entreprise récupère ses déchets de production pour les réintroduire dans son cycle à elle ou dans le cycle d’une autre entreprise, elle peut créer une nouvelle source de revenus ou économiser » explique Charles Thibodeau, analyste en cycle de vie des produits et bâtiments et co-formateur de la formation Économie circulaire : transformez votre organisation pour plus de performance.

De grandes entreprises internationales ont bien compris le concept et misent désormais sur l’économie circulaire pour se renouveler. C’est notamment le cas de la chaîne de magasins H&M qui, avec Rewear, met de l’avant les vêtements seconde main. Ikea a également emboîté le pas avec son Carrefour circulaire, qui permet de mettre la main sur des articles et des meubles en fin de série, des produits légèrement endommagés ou de seconde main et des présentoirs ayant servi dans leurs salles d’exposition. De très nombreuses PME mettent déjà la circularité en œuvre au Québec : la plateforme Quebeccirculaire.orgen recense plusieurs.

L’économie circulaire pour tous
« N’importe quelle entreprise est capable, à sa juste mesure, d’enclencher le mouvement vers l’économie circulaire », affirme Charles Thibodeau. C’est ce que pourront constater les participants et participantes à la formation de deux jours Économie circulaire : transformez votre organisation pour plus de performance. « La formation pourra les aider dans leur démarche d’amorcer le changement au sein de leur entreprise », ajoute Stéphanie Jagou.

Intéressé·e? Cliquez ici pour tous les détails.