Deux outils incontournables pour augmenter votre productivité et votre compétitivité

Vous souhaitez optimiser vos procédés afin d’augmenter votre productivité et votre compétitivité? Bonne nouvelle : ÉTS Formation offre deux formations qui vous donneront les outils incontournables pour y arriver!

Un problème vous empêche d’avoir un système de production pleinement efficace, avec un taux de rendement maximal? Plutôt que de vous perdre en conjectures pour trouver la solution au problème, deux outils incontournables s’offrent à vous : la simulation et le plan d’expérience.

La simulation : reproduire et prédire les données pour trouver les problèmes
Afin de repérer le ou les problèmes dans vos processus – et ainsi pouvoir les régler – la simulation est un outil qui peut vous faire gagner beaucoup de temps… et d’argent! « La simulation permet de reproduire visuellement et en 3D, avec un logiciel, ce qui se passe dans la vraie vie afin de localiser le problème », explique Vincent Béchard, consultant et formateur de Modéliser et simuler pour mieux planifier et opérer chez ÉTS Formation. Est-ce que ce sont vos machines qui causent un blocage? Vos employé·e·s qui partent en pause? La vitesse qui n’est pas assez élevée? C’est à ce genre de questions auquel peut répondre une simulation.

Qui dit simulation, dit analyse de données. « La plupart du temps, on accumule des données à n’en plus finir… et très peu de gens les regardent. Dans ma formation, je ne montre pas comment obtenir les données – il y a plein de cours pour ça – je montre quoi faire avec les données », précise le formateur.

Lorsqu’on est capable de faire une bonne analyse de données, cela nous permet de bâtir une simulation réaliste et de tester différentes solutions afin de régler ce qui cloche dans nos processus. « Quand on a une simulation, on peut faire toutes sortes d’essais par ordinateur. C’est plus vite et c’est moins cher que si on le faisait dans la vraie vie, en plus d’être sans danger pour le vrai processus » affirme monsieur Béchard.

Le plan d’expérience : limiter les essais… et les erreurs
Lorsqu’on a ciblé des problèmes, on peut avoir différentes façons de les aborder et différentes idées pour les régler… si bien qu’on peut rapidement se retrouver avec un grand nombre de solutions possibles. C’est à ce moment que le plan d’expérience s’avère un outil efficace. Celui-ci va permettre de tester toutes sortes de combinaisons afin de trouver la ou les meilleure(s) solution(s) à un problème donné. « Tu peux faire des plans d’expérience même sans nécessairement avoir fait de simulation. C’est une façon mathématique de regarder les solutions possibles à un problème », explique Martin Carignan, expert-conseil dans l’utilisation d’outils statistiques et formateur de la formation Optimiser la performance par la planification d’expérience (Design Of Experiment - DOE) chez ÉTS Formation. « Souvent, quand les gens n’ont pas la technique des plans d’expérience, ils vont faire vraiment beaucoup trop d’essais pour rien », précise-t-il.

« Ce qui est l’fun avec des plans d’expérience c’est qu’on peut faire des modèles statistiques pour voir s’il y a d’autres combinaisons possibles, qu’on n’a pas essayées, mais qui sont couvertes par l’ensemble des possibilités qu’on aurait. Ça permet de guider et de limiter les essais tout en assurant de couvrir le plus grand nombre de possibilités et faire tout ça très rapidement », renchérit son collègue Vincent Béchard.

Envie d’essayer?

La formation de Vincent Béchard, Modéliser et simuler pour mieux planifier et opérer, se donnera au début avril. Vous pouvez d’ailleurs profiter d’un rabais de 50 % avec ScaleAi.

Celle de Martin Carignan, Optimiser la performance par la planification d’expérience (Design Of Experiment - DOE), se donnera à la mi-avril.

Ne tardez pas à vous inscrire!